La Ville de Candiac a récemment été informée de démarches effectuées auprès de ses citoyens au sujet du golf de Candiac. Il semblerait que plusieurs personnes aient été sollicitées afin de signer une pétition visant à empêcher un changement de zonage de celui-ci et ainsi contrecarrer un éventuel projet résidentiel. En ce sens, nous croyons important de rectifier les faits.

Au cours des dernières années, mais également des derniers mois, le conseil municipal de Candiac s’est prononcé à de nombreuses reprises sur le sujet, toujours avec le même message : cet espace vert est zoné « récréatif » et c’est la volonté de la Ville qu’il le demeure. Cette position a été réitérée en octobre, en novembre et en décembre derniers au journal le Reflet et publiquement lors de séances du conseil municipal. Une lettre en ce sens a également été envoyée à un regroupement de citoyens en juin 2017. En fait, le conseil a entamé des démarches dès 2014 afin de protéger le golf de Candiac. À l’époque, une pétition avait été déposée afin de s’assurer que le conseil municipal maintiendrait le statu quo sur l’usage de la zone. Ce qu’il s’est engagé à faire.

Plus récemment, en décembre, le conseil municipal a procédé à la modification du règlement sur l’abattage d’arbres. Celui-ci prévoit désormais que l’abattage d’un arbre en zone commerciale, industrielle ou communautaire nécessite un permis. Ce nouveau règlement s’applique au golf et en protège la richesse arboricole, preuve additionnelle de notre volonté de conserver cet espace vert.

En somme, en vertu de la réglementation en vigueur et avec le refus du conseil municipal de modifier le zonage, il est absolument impossible pour un promoteur de réaliser un projet résidentiel sur l’actuel terrain de golf de Candiac.

« Nous espérons que cet engagement public, clair et irrévocable, apaise définitivement les inquiétudes de nos citoyens. Le conseil municipal s'est prononcé et ne reviendra pas sur cette décision », martèle le maire Normand Dyotte. 

Article du Reflet du 12 décembre 2017

Parc Haendel

33, rue de Fribourg