Candiac, le 8 septembre 2022 — Le maire de Candiac, monsieur Normand Dyotte, a participé, le 1er septembre dernier, à une réunion de la Commission de l’aménagement et des transports de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), commission qu’il préside.

Lors de la rencontre, les membres de cette instance de l’UMQ se sont penchés sur la Politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire (PNAAT), dont le plan de mise en oeuvre est présentement en cours d’élaboration. De plus, les membres présents ont profité de l’occasion pour exprimer leur appui sans équivoque aux priorités en aménagement du territoire et en infrastructures énoncées dans la plateforme électorale municipale 2022 de l’UMQ, dévoilée le 25 août dernier. Le maire Dyotte et ses collègues ont également invité les principales formations politiques à prendre des engagements fermes et concrets par rapport aux demandes du milieu municipal.

À Candiac, la protection de l’ancien terrain de golf de 55 hectares est une priorité afin d’en faire un parc de conservation pour les générations futures. Une modification de la Loi sur l’expropriation donnera un outil supplémentaire à la municipalité pour en faire l’acquisition. De surcroît, alors que le gouvernement promeut la santé et la pratique du sport, au sortir de la pandémie entre autres, la Ville de Candiac demande aux partis politiques de mettre en place un programme de subvention annuel qui lui permettrait de déposer, une fois de plus, une demande pour son projet de centre aquatique.


La plateforme électorale municipale 2022 de l’UMQ regroupe une vingtaine de priorités politiques regroupées autour de quatre thèmes. En matière d’aménagement du territoire et d’infrastructures, l’Union identifie six enjeux clés :

  • La révision de la Loi sur l’expropriation;
  • La prise en charge par Québec de ses responsabilités dans l’acquisition de terrains pour la construction des écoles;
  • L’acquisition de connaissances relatives à la quantité d’eaux souterraines et de surface à l’échelle du Québec;
  • Le financement des actions municipales de protection des sources d’eau potable;
  • L’octroi d’un financement prévisible et durable pour les infrastructures récréatives et sportives;
  • Un financement adéquat, prévisible, simplifié et flexible des infrastructures municipales, notamment en matière d’adaptation aux changements climatiques.

Citation du maire Normand Dyotte
« Le contexte actuel et futur en termes d’aménagement fait en sorte que nous ne pouvons plus penser développer nos villes comme avant », tient à préciser le maire. « Nous devons maximiser l’utilisation du territoire et de nos infrastructures en développant des quartiers plus denses, à échelle humaine, offrant des places publiques animées au pourtour d’infrastructures de transport collectif. Il va sans dire que ce faisant, nous devons protéger la biodiversité et poser des gestes concrets en matière de développement durable. Des défis de taille pour les municipalités, en plus d’assurer la pérennité de nos actifs, affaiblis par les changements climatiques. »

Le maire Dyotte participera par ailleurs, le 16 septembre prochain à Montréal, au Sommet électoral que tiendra l’UMQ dans le cadre de la campagne en cours, où les chefs des partis politiques s’adresseront à des centaines d’élues et élus municipaux des quatre coins du Québec.

NUITS DE VENDREDI ET SAMEDI

Stationnement de nuit sur rue PERMIS. Aucune opération de déneigement prévue.

00h00 - 7h00

En savoir plus

Parc Haendel

33, rue de Fribourg