Nul doute, la participation citoyenne est essentielle à une démocratie efficace. En plus d'améliorer la prise de décision, il permet une cohésion sociale tout en favorisant le niveau d'implication de la population dans la gouvernance.

Afin d’offrir des services municipaux de qualité supérieure et de bien répondre aux attentes et aux besoins de la population, Candiac met de plus en plus de l’avant le citoyen dans le cadre de ces divers projets. Par exemple, l’administration rencontre et consulte les résidents lors de réfections de rues et de parcs, de la mise sur pied d’une nouvelle politique, d’un changement de zonage menant à la cohabitation de deux secteurs ou lors de l’implantation d’un projet de développement résidentiel d’envergure.

  • 2019 - Sondage sur la participation citoyenne

    La participation citoyenne a récolté une place notoire dans la nouvelle mouture du Plan stratégique de développement 2018-2033 de Candiac. Dans ce contexte, la Ville de Candiac souhaite se doter d’un cadre de référence simple, transparent et exemplaire, afin de comprendre quand et comment impliquer ses citoyens dans ses diverses démarches participatives à venir. Ce cadre définira les règles du jeu en matière de consultation et identifiera les situations où des exercices participatifs devront être réalisés. 

    Pour ce faire, la Ville de Candiac lance un sondage auprès de ses citoyens pour recueillir leurs idées et faire émerger quelques tendances et orientations qui pourraient être utiles dans la réalisation de ce cadre de référence. Afin d’obtenir de façon précise les attentes des citoyens, ces derniers sont invités à répondre à un questionnaire qui comporte 16 questions. Le sondage est disponible via le lien Survey Monkey suivant : https://fr.surveymonkey.com/r/participationcitoyennecandiac, et ce, jusqu’au 18 novembre 2019.

  • 2019 - Nommez votre nouvelle pente à glisser

    À l'occasion de l’implantation d’une nouvelle pente à glisser permanente au parc de Cherbourg, et dans une optique d’implication citoyenne, la Ville fait appel à la créativité des Candiacois afin de trouver un nom original et distinctif à la pente à glisser en cours d’aménagement.

    Les citoyens sont invités à soumettre leurs idées d’ici le 4 novembre 2019 en remplissant le court formulaire suivant : https://fr.surveymonkey.com/r/nompenteaglisser.

    Seules les propositions de nom adressées via le lien cliquable ci-dessus seront retenues et analysées par les membres du comité de sélection. La dénomination gagnante sera annoncée à la fin du mois de novembre. 

    Modalités de la démarche d'implication citoyenne

    Objet

    La Ville de Candiac lance une démarche d’implication citoyenne afin de trouver une dénomination à la nouvelle pente à glisser en cours d’aménagement au parc de Cherbourg.

     Durée

    La démarche se déroulera entre le 17 octobre et le 4 novembre 2019. Le 4 novembre 2019 à minuit correspond à la date limite de la réception des propositions de noms.

     Admissibilité

    La démarche est ouverte au grand public.

    Les employés de la Ville de Candiac ne sont pas autorisés à y participer.

    Les personnes morales et les entreprises ne sont pas admissibles.

     Critères de sélection

    Les noms proposés doivent correspondre aux critères suivants :

    • original et distinctif,
    • signifiant et représentatif,
    • court et facile à retenir.

     Modalités de participation

    Le nom proposé doit être en français.

    Seront catégoriquement refusés : les désignations publicitaires, les noms de personnes, les suffixes, les connotations péjoratives, grossières ou diffamatoires ainsi que les banalités.

     Les propositions de nom doivent être adressées via le lien Survey Monkey suivant : https://fr.surveymonkey.com/r/nompenteaglisser

      Comité de sélection

    Les idées soumises seront analysées par un comité de sélection composé des membres administratifs de la commission des communications et de la participation citoyenne de la Ville de Candiac.

    Une grille d’évaluation basée sur un système de notation des critères de sélection précédemment listés permettra au comité de sélectionner le nom retenu.

      Droits et consentement

    La Ville de Candiac se réserve le droit de modifier ou de mettre fin à cette démarche d’implication citoyenne à tout moment et sans préavis. En cas de non-respect de ce présent règlement, la Ville de Candiac se réserve le droit d’exclure des participants.

    La participation à cette démarche implique l’acceptation pleine et entière du présent règlement. Le gagnant cède entièrement les droits d’utilisation du nom choisi et autorise la Ville de Candiac à s’en servir sans compensation.

  • 2018 - Conception des parcs et espaces publics du Square Candiac

    Les parcs et espaces publics du projet du Square Candiac, conçus en plusieurs sections, totaliseront une superficie de 22 700 m2. En plus d’être organisés autour de la valorisation des transports actifs et collectifs ainsi que selon les meilleures pratiques de développement et d’aménagement durable, ceux-ci devront répondre aux besoins des résidents du quartier. Ainsi, afin d’arriver à un concept qui respecte les valeurs du projet ainsi que les souhaits de la communauté, la Ville de Candiac s’est donc donnée comme mandat d’entamer un processus participatif et évolutif en trois étapes.

    Objectif de la démarche: 

    • Comprendre les besoins et les attentes à l’égard des parcs et des espaces publics des résidents et futurs résidents du Square Candiac;
    • Permettre aux utilisateurs de ces espaces de contribuer au processus de planification et de conception;
    • Définir ensemble la vision et l’aménagement de ces espaces.

    Étapes de la démarche:

     

  • 2018 - Stabilisation et valorisation de la berge de la rivière de la Tortue

    Depuis plusieurs années, la Ville de Candiac effectue un suivi rigoureux de l'érosion de la berge de la rivière de la Tortue. Une intervention est désormais nécessaire afin de procéder à la stabilisation d’une partie de celle-ci. Par la même occasion, la Ville propose d'implanter un projet de valorisation de la berge par l’aménagement d’un sentier ouvert à la population. Ce sentier, sous forme de parc d’interprétation de la nature, s'étend du parc Saint-François-Xavier jusqu’aux limites du boulevard Marie-Victorin. Avant même de définir le concept du projet, la Ville a tenu à rencontrer les résidents limitrophes à la rivière. Cet exercice, réalisé les 5 et 6 juin 2018, a permis à la firme d’architectes du paysage de mieux établir les lignes directrices du projet. 

    Soirées du 5 et 6 juin 2018

    Cliquez ici pour consulter les documents présentés lors de ces soirées.

    Cliquez ici pour consulter le tableau sommaire des préoccupations citoyennes catégorisées sous cinq principaux enjeux.


    À la suite de ces soirées, la firme d’architectes du paysage a élaboré deux concepts d'aménagement. Le 10 octobre 2018, les citoyens étaient conviés à une présentation de ceux-ci. Ils étaient invités à partager leurs impressions quant aux concepts qui leur ont été présentés. 

    Soirée du 10 octobre 2018

    Cliquez ici pour consulter la présentation faite lors de cette soirée.

    18 octobre 2018 - Dévoilement du concept retenu pour le parc-nature de la rivière de la Tortue

    Cliquez ici pour consulter le concept retenu du Sentier de la découverte.

  • 2018 - Plantation de notre Oasis du monarque au parc de Deauville

    Une invitation a été lancée à la population afin de contribuer à la plantation de notre Oasis du monarque au parc de Deauville. L'activité qui a pris place le 9 juin 2018 a rassemblé petits et grands. Notre équipe d'horticulture était sur place afin d'indiquer aux participants les conseils de plantation liés aux différences espèces composant ce jardin naturel. Ce fut une activité bien réussie où les citoyens ont pu concrètement collaborer à la création de ce lieu rassembleur pour nos amis les monarques.

     

  • 2014-2015 - projet TOD de la Gare

    Projet TOD

    Le 11 novembre 2014, plus d’une centaine de citoyens ont assisté à une séance d’information portant sur le projet TOD (Transit-oriented Development), un important projet domiciliaire qui se développera autour de la gare de train. Présidée par M. David Johnstone, directeur général de la Ville de Candiac, ainsi que par Mme Marie Dupont, directrice du Service de planification et développement du territoire,cette rencontre a permis de mettre en lumière la vision de la Ville envers ce projet. Ce dernier consiste à créer un milieu de vie convivial, axé sur des principes favorisant les transports actifs et collectifs. Outre de grands ensembles d’habitation de différents types, le projet prévoit notamment un secteur commercial, des places publiques et des espaces verts. Mme Suzy Peate, urbaniste, conseillère en recherche à la Communauté métropolitaine de Montréal ainsi que Mme Lyne Dansereau, urbaniste, directrice du Service de l’aménagement du territoire à la MRC de Roussillon ont également pris la parole lors de l’événement afin de mettre en relief l’importance de tels développements dans notre région.

    Comme plusieurs citoyens questionnaient la municipalité concernant le développement du nouveau projet, une deuxième rencontre d’information s’est tenue à l’hôtel de ville en mai 2015. La soixantaine de résidants présents ont exprimé le souhait que ce projet n’aille pas de l’avant dans sa forme actuelle et qu’il fasse l’objet de discussions supplémentaires entre la Ville et les citoyens du quartier avoisinant, soit le secteur des « S ».

    Devant cet état de fait, le conseil municipal a convenu de mettre en place un processus de concertation spécifique et de reporter le début des travaux en 2016 plutôt qu’à l’automne 2015 comme prévu à l’origine. Ces travaux concernent la zone située au sud des rues de Séville, de Santorin et de Sicile, en allant en direction de la gare.

    Par ailleurs, la volonté du conseil municipal demeure ferme et entière de voir naître un projet domiciliaire répondant aux nouveaux enjeux de développement urbain à proximité d’une infrastructure majeure de transport. Ce projet devra répondre aux impératifs convenus au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et inclura donc une densification de l’habitation et l’installation d’équipements collectifs au bénéfice de tous.

    Au-delà de ces principes, le conseil municipal avait le souhait de faire preuve de toute l’ouverture nécessaire afin d’être à l’écoute de la population du secteur et tenter de convenir de la meilleure intégration possible du projet à la réalité actuelle. Lors de la rencontre en mai, les citoyens présents ont clairement manifesté le désir de voir se former un groupe de travail réunissant des représentants de la Ville et des citoyens du quartier ; la Ville a eu le plaisir d’accéder à cette demande souhaitant ainsi établir un dialogue fructueux pour bonifier le projet, afin que celle-ci puisse ensuite procéder aux modifications règlementaires et mener la consultation publique, de façon à ce que la construction démarre en 2016.

     

    Séance d'information du 11 novembre 2014

     

    Mise en place d'un groupe de travail citoyen

    Animé par la firme Octane Stratégies, le groupe de travail était composé de six citoyens et de trois personnes représentants la Ville. Entre juin et septembre, les membres du groupe de travail se sont rencontrés à plusieurs reprises, durant de nombreuses heures, afin d’échanger sur divers thèmes, dont la circulation, le bruit, les espaces collectifs et l’harmonisation du quartier. Les rencontres se sont déroulées dans le respect et les échanges ont été fructueux et tant les citoyens que la municipalité et le promoteur sont satisfaits du projet à venir.

    La toute première rencontre du groupe qui a eu lieu le 25 juin 2015 visait à élaborer une liste de toutes les préoccupations soulignées par les résidants lors des deux séances d’information ou par communications faites auprès de la Ville. Ces thématiques ont ensuite fait l’objet de discussions lors des rencontres du groupe de travail TOD.

    Au fils des rencontres, le plan concept du projet TOD s’est modifié. Les échanges ont généralement eu lieu autour des plans qui ont été révisés à quelques reprises et auxquels des pistes de solutions ont été apportées pour résoudre les divers enjeux. 

     

    Thématiques discutées avec les membres du groupe de travail

    1. Densités résidentielles et interface

    • proximité immédiate des arrières lots de la rue de Séville et autres 
    • répartition des densités et typologies dans l’ensemble du projet 
    • bande de 6 mètres, zones tampons, clôtures, aménagements, plantation d’arbres
    • terrasse sur les toits 
    • interface résidentielle et commerciale 
    • obligations liées au PMAD 
    • phasage

     

     

     

    2. Circulation, transit et stationnement

    • gestion des déplacements dans le secteur des S (circulation de transit, congestion, mitigation de la vitesse, sécurité, etc.) 
    • congestion à l’entrée près du Tim Hortons (particulièrement le soir) 
    • études de circulation 
    • signalisation appropriée par rapport à la rue de Séville qui se termine en « cul-de-sac » 
    • rue de Syracuse qui se « termine » en sentier multifonctionnel, en ligne droite avec la place publique 
    • fermeture potentielle de la rue de Savoie 
    • réaménagement du boulevard Jean-Leman 
    • reconfiguration et relocalisation potentielle de la rue de Sorbonne 
    • espaces de stationnement (quantité, localisation, règlementation, etc.)

    3. Rue de Sofia

    • échéancier des travaux 
    • mitigation de la vitesse 
    • protection de la bande riveraine

     

     

     

    4. Contraintes 

    • bruit autoroutier 
    • poussière 
    • bruit du train 
    • bande tampon en bordure de l’A-30 
    • règlementation 
    • gestion des travaux

    5. Environnement

    • milieux boisés et humides, flore ;
    • espaces naturels ;
    • biorétention, pompage, infrastructures, etc. ;
    • plantation d’arbres ;
    • réglementation ;
    • rôle du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ;
    • exigences dans la construction et l’aménagement.

    6. Collectivité

    • parcs et espaces verts ;
    • place publique ;
    • gare et amélioration du transport collectif ;
    • école ;
    • équipements communautaires ;
    • pistes cyclables ;
    • commerces de proximité ;
    • logements pour personnes aînée

    7.    Aspects financiers 

    • valeur des résidences et des terrains 
    • marché et publics cibles pour les acheteurs 
    • rentabilité du projet 
    • ententes de développement 
    • garanties exigées 
    • taxation, règlements d’emprunt, etc.

    8.   Processus général

    • modifications règlementaires 
    • concertation et consultation 
    • compte-rendu et communications 
    • octroi des permis 
    • échéancier et phasage

     

Parc Haendel

33, rue de Fribourg