C’est avec beaucoup d’enthousiasme que la Ville de Candiac a appris que son Oasis du monarque, située au parc de Deauville, voit sa certification renouvelée dans le cadre du programme Mon jardin Espace pour la vie.

Cette reconnaissance est le fruit d’un effort collectif mené dans le but de bonifier cet espace de détente encore une fois cette année. En continuité avec sonengagement de Ville amie des monarques, un somptueux condo à insectes a notamment été aménagé pour les pollinisateurs, tout près du jardin. Cet habitat offre les conditions nécessaires aux insectes pour vivre et se reproduire. Il est composé de multiples compartiments, à l’intérieur desquels se trouvent toutes sortes de matériaux propices à l’installation de plusieurs espèces. Ce condo à insectes a d’ailleurs été construit à partir de bois d’arbres infestés par l’agrile du frêne, permettant ainsi la revalorisation de ce bois abattu.

De nouveaux plants d’asclépiades ont également été plantés dans le parc afin de veiller à la survie des monarques. Un panneau d’interprétation éducatif sera d’ailleurs aussi installé d’ici la fin de l’été. La structure, à l’allure rappelant un papillon, comprendra de l’information à propos de l'Oasis du monarque, du condo à insectes ainsi que du papillon monarque lui-même.

Avec ces nouveautés 2019, les visiteurs peuvent maintenant profiter de cette aire de détente, composée de belles grandes chaises et de supports à hamacs, afin d’observer les pollinisateurs à l’œuvre et d’en apprendre davantage sur ces insectes.

«Préserver l’habitat du monarque, dont la population est en déclin de 90% depuis quelques années, est une mission toute naturelle pour la Ville de Candiac. D’ailleurs, il est déjà possible d’observer plusieurs chenilles de monarque sur les plans d’asclépiade. Les citoyens sont invités à partir à la découverte de cet  insecte et ainsi constater le fruit de leurs efforts», déclare le maire Normand Dyotte.

Rappelons que pour être certifié «Oasis pour les monarques», notre jardin devait respecter au minimum les trois critères ci-dessous : 

  • Être dans un endroit calme, à l’abri du vent et ensoleillé;
  • Avoir de l’asclépiade et des plantes nectarifères, indigènes de préférence;
  • Entretenir le jardin de façon écologique choisir des végétaux adaptés, nourrir les plantes avec du compost, utiliser l’eau judicieusement, être tolérant avec les insectes, déloger les indésirables avec un jet d’eau ou manuellement, etc.

Candiac, Ville amie des monarques
Depuis 2018, la Ville de Candiac mène un travail acharné afin de bâtir un habitat de préservation pour le papillon monarque à travers la municipalité. La Fondation David Suzuki a reconnu la Ville de Candiac comme «Ville amie des monarques» en 2018, faisant de notre municipalité la première à obtenir cette certification en Montérégie. L’Oasis du monarque au parc de Deauville est née à la suite de cet engagement.

Ce jardin naturel en forme de papillon géant est illustré par deux immenses plates-bandes en forme d’ailes. Celles-ci sont composées de plantes indigènes, dont l’asclépiade qui est essentielle à la subsistance du monarque. Au centre se trouve un sentier d’observation aménagé en rondelles de frêne recyclé formant ainsi le corps du papillon. Autour de l'oasis se trouve l'aire de repos, où vous pouvez prendre une pause afin d’observer les pollinisateurs à l’œuvre. Des chaises longues, dont une chaise géante, sont installées afin de vous permettre de vous reposer un moment. De plus, vous y trouverez sous peu des supports pour y installer votre hamac. Vous pourrez également admirer, à l'entrée du parc, une magnifique œuvre picturale d’un monarque géant réalisée par l'artiste candiacoise Mme Nathalie Hébert. Le condo à insectes sera aussi finalisé dans les prochaines semaines.

Depuis, les actions prises par la Ville de Candiac se multiplient. Vous pouvez désormais observer le papillon monarque un peu partout à travers la ville. Des plantes nectarifères ont aussi été distribuées aux citoyens et ont été plantées dans d’innombrables endroits dans la municipalité.

Profitez des dernières chaleurs pour visiter cette oasis. Peut-être aurez-vous même la chance d’apercevoir le stade de la chenille ou de la chrysalide du prochain papillon que la municipalité prendra sous ses ailes!

Galerie

Parc Haendel

33, rue de Fribourg