À Candiac, la consommation d’eau potable a grimpé de 21% depuis 2018 pour atteindre 1679 litres/foyer/jour. C’est malheureusement trop. Dans le reste de la province, la consommation baisse et Québec vise des réductions encore plus strictes pour tous d’ici 2025. À l’heure actuelle, nous consommons chaque jour 446 litres de plus que la moyenne provinciale — soit l’équivalent de 22 bidons de 20 L. Plus que jamais, respectons les consignes d’arrosage en vigueur et apprenons à réduire le gaspillage.

Mieux comprendre pour mieux agir

Nous avons lancé la campagne « Fini les excuses bidon » pour mieux réaliser ensemble, données à l’appui, l’ampleur des défis auxquels nous sommes collectivement confrontés. Plus que jamais, respectons les consignes d’arrosage en vigueur et apprenons à réduire le gaspillage.

À travers le Québec, la consommation d’eau potable double durant l’été, en partie à cause de l’arrosage excessif des pelouses et des plates-bandes. En effet, un boyau d’arrosage peut débiter jusqu’à 1 000 litres d’eau potable à l’heure, soit la consommation d’eau recommandée pour une personne durant près d’un an et demi. 

De plus, la moitié de l'eau utilisée à l’extérieur s’évapore ou ruisselle. Durant un arrosage en après-midi, lorsque la chaleur est à son maximum, c'est 60 % de l’eau qui s’évapore dans l’atmosphère avant qu’elle puisse être absorbée par les plantes.

Notre «or bleu» n’est pas une ressource inépuisable. C’est pourquoi la municipalité prend des mesures pour sensibiliser les citoyens, notamment contre l’arrosage excessif des pelouses qui entraîne un gaspillage considérable. En mettant en pratique les trucs présentés dans cette section, vous assurerez à tous un approvisionnement stable et préviendrez la multiplication des périodes d’interdiction d’arrosage.

  • Calculez votre consommation d'eau potable

    On prend rarement le temps de se questionner sur ses habitudes de consommation d'eau potable. Pour calculez votre niveau de consommation, répondez au questionnaire interactif Mon empreinte bleue du gouvernement provincial.

  • Arrosage - règlement

    Les soirées bien arrosées sont prétexte à bien des excès. Bien que l’arrosage soit permis de 20 h à minuit les jours pairs pour les adresses paires et les jours impairs pour les adresses impaires, gardez en tête qu’un boyau d’arrosage peut débiter jusqu’à 1 000 litres d’eau potable à l’heure.

    Le règlement

    Du 1er mai au 15 septembre, de 20 h à minuit, l’arrosage des pelouses est permis pour :

    • adresses paires : les jours pairs
    • adresses impaires : les jours impairs

    Les systèmes d’arrosage automatique doivent être utilisés entre minuit et 5 h, selon le même principe des adresses paires et impaires. Les détenteurs de tels systèmes doivent se procurer un permis, sans frais, à l’hôtel de ville.

    Pour de plus amples renseignements, consulter le règlement de la Ville concernant l’utilisation de l’eau potable à l’extérieur des bâtiments.

    Pour faire une demande de permis en ligne, cliquez ici.

  • Nouvelle pelouse

    Un propriétaire qui installe une nouvelle pelouse peut, sur obtention d’un permis requis, procéder à son arrosage en dehors des heures normalement permises le jour de la pose ou de l’ensemencement, et ce, pendant une période maximale de quatre heures. De plus, le détenteur du permis est autorisé à procéder à l’arrosage entre 20 h et minuit durant la période de validation du permis qui est de six jours consécutifs.

  • Pelouse - arrosage en période de sécheresse

    Texte provenant du site web Arrosage et économie d'eau

    Lors de ces périodes, les pertes d’eau par évapotranspiration dépassent la capacité d’absorption en eau du système racinaire, entraînant ainsi un flétrissement et un jaunissement de la plante.

    Dans un premier temps, la pelouse cesse de croître. Elle recommencera à pousser après plusieurs heures de pluie consécutives.

    Si les conditions perdurent, la pelouse, particulièrement le pâturin du Kentucky, entre alors dans une phase de dormance. Au cours de cette période, les graminées à gazon cherchent à préserver leurs parties vitales en ralentissant leurs fonctions métaboliques. Elles réduisent leurs besoins en eau afin de concentrer l’humidité du sol encore disponible au niveau de la couronne, des rhizomes et des racines.

    Cet état de dormance permet aux graminées à gazon de survivre sans arrosage aux conditions adverses durant plusieurs semaines, et ce, jusqu’à ce que les réserves en eau du sol soient à nouveau rétablies.

    L’arrosage en cas de sécheresse prolongée?

    Si la période de sécheresse se prolonge au-delà de 4 à 6 semaines (selon l’intensité de la température), l’irrigation devient alors nécessaire afin de prévenir la déshydratation des parties vitales de la pelouse.

    Dans tous les cas, on doit se conformer à la réglementation municipale.

  • Pelouse - astuces d'entretien

    La chaleur a fait jaunir votre gazon? Rien de plus normal – et naturel – celui-ci est entré en dormance. Évitez de l’arroser ou même de le tondre; il reverdira après une pluie suffisante. D’ailleurs, de courts arrosages fréquents nuisent au développement de racines profondes.

    • Il n’est pas recommandé d’arroser votre pelouse durant la journée. Près de 60 % de la quantité d’eau utilisée s’évapore dans l’air tandis que les gouttelettes d’eau peuvent créer un effet de loupe sous l’influence du soleil et brûler le gazon. Il vaut donc mieux arroser en soirée comme le stipule le règlement municipal sur l’utilisation de l’eau potable.
    • L’arrosage occasionnel, soit une fois par semaine, est préférable à un arrosage fréquent de courtes doses. Ainsi, les racines de l’herbe se développent en profondeur et résistent mieux à la sécheresse. 
    • L’arrosage sur une longue période, sous forme de fines gouttelettes, est favorable pour permettre au sol de demeurer humide. 
    • En absence de pluie, seulement 2,5 cm d’eau par semaine suffisent pour préserver la santé de votre pelouse. Pour vérifier cette mesure, placez 4 ou 5 récipients de même grosseur à différents emplacements sur votre terrain. Vous pouvez cesser d’arroser une fois que ces derniers auront accumulé 2,5 cm d’eau.
    • La longueur de votre gazon doit être supérieure à 7,5 cm (environ 3 pouces) afin de mieux protéger ses racines, surtout par temps sec.
    • Lors d’une période de sécheresse, votre gazon jaunit et entre en dormance. Vous devez alors éviter de l’arroser et de le tondre. Il reverdira après une pluie suffisante.
    • Variez la composition de votre pelouse pour empêcher les infestations par les insectes ravageurs. Par exemple, ajoutez du trèfle blanc à votre gazon. Étant riche en azote, celui-ci supporte le piétinement et la sécheresse. 
    • Après une tonte, les rognures de gazon laissées au sol protégeront votre gazon tout en le nourrissant.
    • Au printemps, aérez mécaniquement votre sol afin de permettre une meilleure infiltration de l’eau, améliorer les échanges gazeux et favoriser l’étalement des racines.

    Renseignements :

    Entretien des pelouses résidentielles et contrôle des principaux organismes indésirables, ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques — www.mddlcc.gouv.qc.ca

    Guide d'entretien écologique de la pelouse, Jardin botanique de Montréal — www.espacepourlavie.ca

    La pelouse durable : un choix environnemental, Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec, Association des producteurs de gazon — www.pelousedurable.com

  • Pelouse - astuces pour les gicleurs
    • Procurez-vous des gicleurs dont la tête d’arrosage permet d'économiser l'eau ou encore, choisissez des gicleurs qui produisent de grosses gouttes car la vapeur et les fines gouttelettes s’évaporent.
    • Installez un capteur de pluie pour éviter que le système soit en marche après des précipitations. 
    • Réglez votre système d’irrigation pour qu’il arrose durant de courtes périodes de temps plutôt qu'une longue période. De longs arrosages favorisent le ruissellement des eaux.
    • Placez les têtes d’arrosage de façon à ce qu’elles n’arrosent que la végétation.
    • Vérifier si les conduites fuient et procédez à l’entretien régulier du système.
    • Afin d'éviter l'apparition de champignons, préférez une programmation de l'arrosage tôt le matin, avant 5 h. 
    • Respectez le règlement municipal : les systèmes d’arrosage automatique doivent être programmé entre minuit et 5 h, selon le même principe des adresses paires et impaires. Les détenteurs de tels systèmes doivent se procurer un permis, sans frais, à l’hôtel de ville.

  • Plates-bandes - astuces d'entretien
    • Plantez des vivaces à l’automne. Elles s’acclimateront plus facilement et auront moins besoin d’eau durant l’été.
    • Choisissez des plantes adaptées à notre climat.
    • Utilisez l’eau de pluie récupérée à l’aide d’un baril pour arroser vos plantes et vos fleurs.
    • Étendez du paillis sur les plates-bandes pour conserver l’humidité.
    • Arrosez la base des plantes plutôt que les feuilles.

    Le saviez-vous ?

    Du paillis sera offert gratuitement aux Candiacois, tout au long de la saison estivale, dans la cour du Complexe sportif de Candiac (10, rue Radisson). 

    Le paillis provient des collectes de branches. Il est ainsi à noter que la quantité est limitée et que le paillis est disponible sur la base du «premier arrivé, premier servi». Il n'y a pas de garantie de disponibilité en tout temps.

  • Piscine - astuces et règlement

     

    L’utilisation d’une couverture à bulles (bâche) diminuerait de 70 % des pertes d’eau par évaporation. Par exemple, pour une piscine de 40 m, l'évaporation sans couverture serait de 24 000 litres/an tandis qu'avec une couverture, l'évaporation serait de 7000 litres/an.

    Un poisson tropical (pochette biodégradable en forme de poisson) crée une toile solaire liquide qui fait exactement le même travail qu'une vraie couverture solaire, pour environ 60 % de l'efficacité, mais la manipulation de la toile en moins! Idéal pour les jours de canicules où l'eau perd peu de chaleur.

    Extrait de l'article Pour une baignade en eau propre : La Presse

    Autre truc facile : évitez de faire des bombes. 

    RÈGLEMENT

    Le remplissage complet des piscines est permis une seule fois par année et doit se faire entre minuit et 5 h. Un permis émis par la Ville est requis.

    Le remplissage partiel d’une piscine est permis pour combler la perte d’eau occasionnée par la baignade et l’évaporation. Cette autorisation est accordée uniquement entre 20 h et minuit les jours suivants :

    • Un jour où la date est un chiffre impair pour l’occupant d’une résidence dont l’adresse est un chiffre impair.
    • Un jour où la date est un chiffre pair pour l’occupant d’une résidence dont l’adresse est un chiffre pair.

    Pour de plus amples renseignements, consulter le règlement de la Ville concernant l’utilisation de l’eau potable à l’extérieur des bâtiments.

     

  • Barils de récupération de l'eau de pluie

    Le baril de récupération de l’eau de pluie est une solution tombée du ciel. Saviez-vous qu’un baril standard peut récupérer 4 800 litres d’eau au cours d’un été, soit l’équivalent de 240 bidons comme celui-ci (20 L)? De quoi arroser nos fleurs et pelouses sans gaspiller!

    Depuis quelques années, Candiac offre aux citoyens un programme de distribution de barils de récupération de l'eau de pluie. Malheureusement, en raison des mesures sanitaires liées à la COVID-19, ce programme a été annulé pour l'été 2021.

    CARACTÉRISTIQUES D’UN BON BARIL DE PLUIE

    Texte provenant du site : Arrosage et économie d'eau
    Tout grand contenant peut servir à récupérer les eaux de pluie provenant des toitures. Toutefois, pour des raisons à la fois de sécurité et de santé publique, le contenant doit avoir certaines caractéristiques :

    • contenant de 45 à 77 litres en plastique ou en bois;
    • possibilité de fermer la partie supérieure par un grillage ou un couvercle;
    • mise en place d’un grillage fin servant de filtre pour éliminer les impuretés provenant du toit;
    • trop-plein sur le côté, afin de faciliter l’écoulement de l’eau en excès;
    • valve ou robinet fileté au bas du contenant pouvant recevoir un tuyau.

    Le baril ne doit pas non plus avoir contenu des matières dangereuses.

    Il existe dans le commerce une large variété de modèles répondant à ces caractéristiques techniques.

    Comment installer un baril

    Comment utiliser un baril

  • Lavage de sa voiture et nettoyage des bâtiments

    En plus des heures permises pour l’arrosage, vous pouvez utiliser l’eau potable les samedis et dimanches, entre 9 h et 17 h, pour laver les voitures et l’extérieur des bâtiments.

    Pour de plus amples renseignements, consulter le règlement de la Ville concernant l’utilisation de l’eau potable à l’extérieur des bâtiments.

    Laver sa voiture avec un tuyau d’arrosage dépense environ 440 litres d’eau. En comparaison, une baignoire remplie contiendrait environ 150 litres d’eau. L'utilisation d'un sceau d'eau ne consommerait que 32 litres. Autre astuce : l'eau de pluie récupérée peut aussi servir à laver sa voiture. 

  • Fermeture de l’eau

    Sur demande, des employés des Travaux publics pourront effectuer l’interruption de votre alimentation en eau. Ce service est offert du lundi au jeudi et requiert 48 heures d’avis. Des frais sont exigés.

    Info :
    Travaux publics
    450 444-6040
    travauxpublics@ville.candiac.qc.ca

  • Eau brute

    La Ville de Candiac utilise uniquement de l’eau brute pour le nettoyage des rues et l’arrosage de ses aménagements paysagers.

    Le saviez-vous?

    La station de pompage d’eau brute aspire l’eau du fleuve Saint-Laurent par deux conduites sur une longueur totale de 1 220 mètres. La conduite principale est celle de 36 pouces qui est localisée directement en aval des rapides de Lachine et la seconde conduite de 48 pouces est située dans la voie maritime du fleuve Saint-Laurent qui peut servir en cas de force majeure, car sa qualité d’eau y est moindre.

    Afin de déterminer la source d’approvisionnement, il est possible de manipuler deux vannes qui se situent sur l’île aux Caleçons. Le personnel de l’usine peut compter sur cette prise d’eau d’urgence lors de problèmes de frasil par exemple.  

    L’eau brute alimente l’usine par gravité et traverse un dégrilleur mécanique et/ou deux grilles statiques, afin de tamiser l’eau avant l’étape du pompage basse pression et de la filière de traitement conventionnelle.

     

  • Cibles provinciales 2025

    Pendant que le Québec réduit sa consommation d’eau potable, celle des Candiacois.es a augmenté de 21% depuis 2018! Pour atteindre les cibles provinciales d’ici 2025, chacun de nous doit réduire sa consommation de 164 litres par jour, soit l’équivalent de 8 bidons comme celui-ci (20 L).

    L’objectif du gouvernement est de réduire la quantité d’eau distribuée par personne par jour pour l’ensemble du Québec de 20 % par rapport à la valeur de l’année 2015, d’ici 2025. Cette réduction vise également à diminuer l’écart entre la moyenne québécoise et la moyenne canadienne, qui était de 28% en 2015, à un écart de 25% d’ici 2025.

    Stratégie québécoise d'économie d'eau potable - Horizon 2019-2025

  • Certification Communauté bleue

    En 2020, la Ville a obtenu la certification Communauté bleue et s'est ainsi engagée à reconnaître le droit humain à l’eau et aux services d'assainissement, à promouvoir la gestion publique de l’eau et à éliminer progressivement la vente de bouteilles d’eau dans ses édifices municipaux et lors de ses événements. Cette certification incite la Municipalité à préserver la ressource en eau et à maintenir ses efforts vers un Candiac de demain plus résilient.

    Au moment de l'obtention, Candiac était la troisième Communauté bleue en Montérégie et la 26e au Québec. 

    En savoir plus

  • Eau et changements climatiques

    La crise de l’eau que vit la planète depuis quelques années exige que cette ressource soit considérée comme un bien commun qu’il convient de mieux protéger. Les changements climatiques et la mauvaise utilisation de l’eau sont les facteurs majeurs de cette crise.

    Pour en savoir plus sur les conséquences du réchauffement climatique sur l'eau : https://www.cieau.com/eau-transition-ecologique/enjeux/rechauffement-climatique-les-consequences-sur-leau/

     

Galerie

Parc Haendel

33, rue de Fribourg