Chers Candiacois,

Quel temps splendide nous avons connu le weekend dernier! C’est avec bonheur que j’ai pu saisir l’ambiance printanière qui régnait dans notre belle ville : on se voisinait à distance, on se partageait l’espace dans les parcs et on profitait du beau temps pour s’affairer sur nos terrains.

Sans doute avons-nous tous ressenti le même soulagement la semaine dernière, alors que le gouvernement annonçait une amorce du déconfinement. Néanmoins, pour que les efforts et les sacrifices des derniers mois ne s’avèrent vains, il faudra poursuivre avec les comportements sécuritaires qui rythment maintenant notre quotidien.

C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons annulé, à regret et jusqu’au 31 août, tous les événements et activités culturels et de loisirs, intérieurs et extérieurs. Cette décision, bien que déchirante, vise à protéger nos citoyens de toutes générations et va, bien sûr, de pair avec les recommandations de la Direction de la santé publique. Cette dernière ne s’étant pas encore prononcée sur les activités sportives, nous ne pouvons actuellement rendre de décision quant à leur maintien pour la saison estivale. Soyez assurés que vous serez informés de nos intentions dès que le gouvernement aura communiqué ses directives à ce sujet.

La question maintenant sur les lèvres de tous les parents : les camps de jours se tiendront-ils comme prévu? En début de semaine, le gouvernement annonçait la parution prochaine d’un guide de directives à l’intention des administrateurs de camps. Bien que plusieurs facteurs influeront sur la tenue de ceux-ci, par exemple, la réouverture des écoles, une mise en service pour la fin juin ou le début juillet semble possible. En dépit des incertitudes, nos équipes sont à pied d’œuvre depuis plusieurs semaines afin d’en assurer l’organisation. Nous prendrons acte de ce guide afin de pouvoir offrir un milieu sécuritaire pour les enfants et pour le personnel.

En terminant, bien que l’arrivée du beau temps nous mette un peu de baume au cœur, c’est une épreuve difficile que nous traversons présentement. Qu’il s’agisse de soucis financiers, de la pénible conciliation travail-famille ou des contraintes liées aux mesures de confinement, l’anxiété et le stress nous guettent. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous vous sentez dépassé. Ne l’oubliez pas, nous livrons cette bataille ensemble!

Le maire
Normand Dyotte

 

Publiée le 7 mai 2020

Parc Haendel

33, rue de Fribourg